TÉLÉRAMA, 22 octobre 2003

TÉLÉRAMA, 22 octobre 2003
“Gianmaria Testa – ALTRE LATITUDINI”
par Anne – Marie Paquotte

On plonge dans certaines œuvres, livresque, musicales,picturales comme on plonge dans certaines marées tout entier. Les sens, l’intelligence, la connivence, tout est convié à ces rares rendez-vous- une petite toile de Botticelli, un à-pic dans l’île de Bréhat, le dernier bouquin de Nick Toshes… Le nouveau Testa appartient à ces « autres latitudes ». Après le minimalisme acoustique de sa Valse d’un jour , il y a deux ans, l’Italien y revient à ses amours de cordes et des cuivres,d’échos latinos, de tempos jazz, de ballades élégantes. Les instrumentistes qui l’entourent déploient sans ostentation une musicalité étincelante. SA voix s’y love pour chuchoter amours et ailleurs, partage et pluie, fleurs d’hiver et lucioles d’été. Beautés italienne traduites en français par le livret, mais fermez d’abord les yeux pour laisser à ces instants suspendus leur propre langage, mystérieusement intime,où mélancolie et gaieté vibrent de concert,et font vibrer.